BFM Business, 18/11

Christophe Rollet est le directeur général de Point S. C’est aussi une voix discordante au milieu des appels de patrons à assouplir la loi sur le travail dominical.

Pas question pour lui d’ouvrir l’un des magasins de l’enseigne d’entretien automobile un dimanche. Christophe Rollet, le directeur général de Point S, a bien été un temps tenté de le faire, mais il s’est ravisé depuis. Une voix discordante dans le débat sur le travail dominical.

D’abord parce que « Cela coûte et ne rapporte pas assez », assure-t-il. Il faut en effet compter « les charges supplémentaires comme l’électricité, les salaires, et la communication sur cette ouverture ».

Ensuite pour des raisons sociales : le travail le dimanche ne crée pas plus d’emploi, dit Christophe Rollet. Pire même, il rend les employés moins performants à force de « trop charger la mule », selon lui.

Le directeur général de Point S demande donc le retrait de la loi de 2009 qui avait élargi les possibilités d’ouverture au dimanche. Il estime en effet qu’elle crée une « distorsion de la concurrence ». Un constat qu’il partage avec la direction de Bricorama, forcé par la justice à ne plus ouvrir le dernier jour de la semaine.


Ouest France, 11/11/12

Une centaine de personnes a une nouvelle fois tenu un piquet, ce dimanche matin, rue de Bretagne, à Mayenne. Elles protestent contre l’ouverture dominicale du Carrefour Market. « Vous savez comme moi que ce n’est pas l’ouverture le dimanche qui va sauver le magasin », tance un syndicaliste de la section locale CGT de Mayenne. Guy Gonzalez, secrétaire du comité d’entreprise de Leclerc, qui a lancé le mouvement, a réitéré leur engagement en faveur du respect des familles en ne travaillant pas le dimanche. « Le mouvement ne se relâche pas », garantit le secrétaire du comité d’entreprise. Une petite centaine vers 10 h et à 12 h 15, « nous étions 146 vers 11 h 30 », estime Guy Gonzalez.

« Carrefour garantit que c’est un moyen de sauver le magasin »,confie Frédéric Marie, le directeur du site. Il croit à ce tremplin et réfute les accusations de pression sur les salariés. « Aujourd’hui, j’ai cinq personnes qui ne veulent pas travailler le dimanche », complète-t-il.

Si vous souhaitez réagir à cette ouverture, il est possible de participer ici à notre forum.

Retrouvez, ce lundi 12 novembre, notre article dans les colonnes du journal Ouest-France.


Ouest France, 11/11/12

Pour protester contre l’ouverture du magasin le dimanche, commerçants et élus de Sées ont bloqué l’accès au parking du Carrefour Market.

Une vingtaine de personnes – commerçants et élus de Sées – ont bloqué l’accès au Carrefour Market dimanche matin. Ils protestent contre l’ouverture dominicale du magasin, craignant pour la survie du petit commerce de centre-ville. Cette action n’empêchait pas les clients de faire leurs courses, puisque seul le parking était inaccessible. Suite à cette action, les commerçants vont adresser un courrier aux députés et sénateurs du département pour les interpeller sur le sujet, et demander une rencontre au préfet pour éclaircir la législation dans ce domaine.

 


Tendance Ouest, 8/11/12

A Sées, les commerçants du centre ville déclarent la guerre à l’ouverture dominicale du Carrefour Market, qui attire les clients qui auparavant, venaient dans les petits commerces.

Du coup, jusqu’à 50% de baisse de chiffre d’affaires pour certains d’entre-eux. Pour autant, selon les commerçants, la situation juridique est très floue, et l’enseigne de supermarché s’est engouffrée dans la faille juridique. Néanmoins, le dimanche reste synonyme de repos dominical, sauf sur la base du volontariat.

Manifestation et distribution de tracts sont donc prévues dimanche prochain devant Carrefour Market, pour alerter les consommateurs.

Ecoutez ci-dessous Thierry Renault, le président du Caac (l’association des commerçants de Sées) :

{play}http://www.tendanceouest.com/medias/sons/43858/7590.mp3{/play}


Ouest France, 30/10/12

Le comité d’entreprise de Leclerc a lancé un appel à manifester devant Carrefour Market, rue de Bretagne à Mayenne, ce dimanche. Ce supermarché a désormais décidé d’ouvrir ses portes le dimanche matin. Première ouverture le 4 novembre. Pourquoi le comité d’entreprise de Leclerc mène cette contestation, également relayée par le CE d’Hyper U ?« Cela nous concerne, car cela ouvrirait une brèche pour que les grandes surfaces ouvrent le dimanche, argue Guy Gonzalez secrétaire du CE avant d’expliquer. Il faut garder ce repos, que les gens profitent des associations, de leur famille. » Michel Angot, maire de Mayenne, et Yannick Favennec, député de la 3e circonscription de la Mayenne, s’associent à cette contestation. « Chacun voit midi à sa porte », répond, pour le moment, Frédéric Marie, directeur de l’établissement, arrivé en début d’année.


La Frap, 30/10/12

Le groupe Carrefour a décidé d’ouvrir ses Carrefour Market le dimanche matin. L’ouverture dominicale du magasin de La Flèche débutera dès le 4 novembre 2012. Anim’en Flèche, l’association des commerçants et artisans du Pays Fléchois n’accepte pas cette décision. Elle veut sauver le commerce de proximité et le petit marché du dimanche matin.

Sébastien Guillemard, président d’Anim’en Flèche, explique les enjeux de cette mobilisation.


Blog de Ronan Kerdraon, 27/10/2012

Je tiens à apporter mon soutien au mouvement d’opposition à l’ouverture du magasin Carrefour Market de Lamballe le dimanche matin.

Cette ouverture aurait des conséquences en chaîne regrettables non seulement sur la vie des salariés et de leur famille, mais aussi sur l’équilibre du commerce local.

Nous avons, malheureusement, connu la même situation il y a un an à Loudéac. A l’époque, malgré une forte mobilisation des salariés du magasin et de la population loudéacienne contre cette ouverture, il n’avait pas été possible de faire revenir la direction sur sa décision.

C’est pour cette raison que j’ai proposé un amendement qui a été adopté au Sénat le 9 décembre 2011. Selon le dispositif que j’ai proposé, dans les communes à dimension touristique modérée, seuls les commerces alimentaires de superficie inférieure à 500 m² pourront ouvrir le dimanche matin.

Il faut désormais que ce texte soit adopté à l’Assemblée Nationale. A cet égard, je ne peux qu’espérer que les députés UMP soient plus responsables que leurs collègues Sénateurs qui avaient voté contre ma proposition. En effet, c’est uniquement par une évolution législative que nous nous prémunirons de ce type de situations.


Ouest France, 20/10

Carrefour market ouvrira tous les dimanches matin, à partir du 4 novembre, à La Flèche. Cette décision inquiète l’association des commerçants de La Flèche et du Pays fléchois, Anim’en Flèch’. Guy-Michel Chauveau, le député-maire, s’oppose aussi à cette ouverture dominicale.

« Cette ouverture risque de mettre en péril le marché du dimanche matin, le petit commerce du centre-ville et Carrefour contact qui ouvre déjà le dimanche matin. Avant l’ouverture, nous allons faire voir et entendre notre mécontentement, souligne Sébastien Guillemard, président d’Anime en Flèch’(vidéo). Dès ce dimanche, sur le marché place du Marché-au-Blé, nous allons distribuer des tracts et faire signer des pétitions contre l ’ouverture de Carrefour market le dimanche matin. »


La dépèche du Midi, 17/10/2012

Dès 10 heures, ce dimanche, plusieurs élus de la mairie ont accompagné le maire, Jean Louis Coll, ceint de son écharpe tricolore, sur la place du marché. Ils ont distribué des tracts aux commerçants afin de les informer de l’ouverture nouvellement autorisée le dimanche matin de l’Intermarché tout proche. Par là même, ils tiennent à apporter leur soutien à l’ensemble des commerces du village qui, tout comme ceux du marché de plein vent, sont grandement menacés. De nombreuses personnes et des familles entières de tous les villages alentours, y compris ceux des coteaux, arpentent traditionnellement les allées de cet agréable marché dominical, mais il semble qu’une baisse de la fréquentation se fasse déjà sentir. La municipalité incite donc vivement les pinsaguélois à continuer de rendre visite et de faire leurs achats dans tous ces petits commerces, traiteur, boulangers, presse, fleuriste etc…, afin de leur assurer cette vitalité qui les a jusqu’à présent animés.