Travail dominical : L’ANDRH suggère de laisser la liberté de choix aux entreprises

L’idée du renard libre dans le poulailler libre fait encore recette : c’est la position de l’ANDRH 
 

Alors que le projet de loi Macron est actuellement débattu à l’Assemblée nationale, l’Association nationale des DRH (ANDRH) s’est exprimée sur la question du travail dominical. Elle juge, notamment, que les entreprises doivent être libres de choisir le nombre de dimanches travaillés.

La question du travail dominical fait partie des temps forts du projet de la loi Macron pour la croissance et l’activité, actuellement débattue à l’Assemblée nationale.

Répondre à la demande
Ainsi, le texte propose de supprimer les cinq dimanches travaillés de plein droit proposés à l’origine et de laisser le choix aux élus locaux de fixer le nombre de dimanches entre 0 et 12. “Cette question s’inscrit dans un débat politisé et guidé par des dogmes”, réagit Jean-Paul Charlez, président de l’ANDRH et directeur général ressources humaines du groupe Etam.
Il estime que les discussions doivent pourtant répondre à un principe simple. “Dans une entreprise commerciale, on a besoin de clients pour développer l’activité. Il faut donc répondre à toutes leurs demandes, même le dimanche.” L’ANDRH souligne également qu’il y a “une demande importante en France concernant l’ouverture dominicale des commerces”.

Liberté des entreprises
Jean-Paul Charlez juge néanmoins que le système ne peut être vertueux qu’à certaines conditions : “Faire travailler les salariés le dimanche sur la base du volontariat, mettre en place une compensation financière et tenir compte des conditions de transport spécifiques à cette journée.”
Il pense également qu’il est possible de trouver, dans les entreprises, toutes les ressources nécessaires pour travailler le dimanche. “Laissons aux entreprises la liberté de choisir tout en étant  respectueux des conditions de travail, précise-t-il. Il faut que le dispositif soit rentable pour les entreprises et mette en place des contreparties intéressantes pour les salariés.”
– See more at: http://www.courriercadres.com/emploi/droit-du-travail/travail-dominical-l-andrh-suggere-de-laisser-la-liberte-de-choix-02022015#sthash.Ux5JWzsS.dpuf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *