Comment Nailloux prépare l'ouverture du Village des marques le dimanche

Comment obtenir le droit d’ouvrir le dimanche sans aucune compensation salariale ? Il suffit de déclarer la commune zone touristique, et le tour est joué ! Et là encore, rien que des grandes enseignes, bien placées pour avoir quelques petits amis dans les préfectures.

C’est ce qui est en train de se jouer à Nailloux, grace à l’aimable complicité de la loi Mallié.

La dépèche du midi, 28/10/13

Sans faire de bruit, la commune de Nailloux prépare l’ouverture des commerces du Village des marques le dimanche. Dès l’an dernier, alors que le Village allait fêter sa première année d’existence le 23 novembre, le maire de Nailloux, Michel Dutech, a saisi la préfecture d’une demande de classement en commune d’intérêt touristique. «Cette reconnaissance ouvre de plein droit la possibilité d’ouvrir le dimanche», précise le sous-préfet de Muret, Richard Beyries, en charge de l’instruction du dossier avec la DIRECCTE.

Mais la procédure, qui avait démarré cet été avec la consultation de divers acteurs (collectivités locales, syndicats patronaux et de salariés, chambres consulaires…) va être suspendue. Le maire de Nailloux vient d’en faire la demande en expliquant qu’il allait fournir un dossier plus complet. Son intention restant d’emporter l’adhésion.

Sans doute Michel Dutech, conscient de la polémique sur l’ouverture du dimanche, a-t-il eu vent des premières consultations dont les résultats sont partagés, selon nos informations. Une fois la procédure relancée, six mois sont nécessaires pour boucler le dossier. Contacté hier, le maire de Nailloux n’a pas répondu à notre appel.

De son côté, Franck Verschelle, PDG de la PME gestionnaire du Village, sans se prononcer sur cette procédure, a indiqué que «l’ouverture du dimanche n’était pas une optique à court terme». Une fois de plus, il a balayé les mauvaises rumeurs, soulignant que le Village accueillait de nouvelles boutiques et en compterait bientôt 80.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *