Des nouvelles de La Mézière

De notre correspondant local, 23/01/12

Le collectif qui manifeste à La Mézière, depuis quinze mois maintenant, ne cherche pas à imposer la fermeture de ce type de petit magasin, tenu le dimanche uniquement par leur propriétaire. Déjà dans l’accord qui existait dans le Pays de Rennes (avant qu’il ne soit rompu par deux gros supermarchés « Intermarché » (La Mézière)  et « Casino » au (Rheu)), cela était prévu ainsi…ouverture autorisée jusqu’à 700 m2. A La Mézière, il existe d’ailleurs un tel Cocci-market. Ce type de petit magasin de proximité n’arrive d’ailleurs à survivre, face aux supermarchés, que grâce à son amplitude horaire. 

Sans nous étendre sur la question du travail du dimanche (le risque de banalisation), son extension encouragée par le gouvernement, nous souhaitons attirer l’attention sur un autre aspect.

A partir du moment ou les supermarchés, ouvrent à leur tour le dimanche, cela a pour conséquence, à plus long terme de faire disparaître économiquement, ces petits magasins de proximité. Jusqu’ici, ils compensaient avec leur chiffre d’affaire du dimanche, leur plus faibles bénéfices de la semaine (leurs propres clients faisant leurs achats de masse dans les supermarchés). Ils sont pourtant utiles à la vitalisation des centres bourgs, accessibles aux personnes âgées ou à mobilité réduite. A partir d’un certain âge, tout le monde ne dispose pas d’un véhicule (ou n’est plus en mesure de le conduire). En milieu rural, il n’est d’ailleurs plus rare de traverser des village, sans rencontrer un seul commerce aujourd’hui, transformant ces bourgs en « dortoirs » des grands agglomérations. Est-ce type d’aménagement du territoire que nous souhaitons ?

Le secrétaire d’état monsieur Frédéric Lefebvre, ne cesse d’invoquer le tourisme pour justifier l’extension du recours aux ouvertures le dimanche, pour satisfaire à la demande des clients étrangers. Qu’il aille un peu lire la presse étrangère * (mais nos ministres savent-ils lire une autre langue que le français ?), pour voir que ce qui séduit encore les touristes, c’est justement notre mode de vie, le caractère si particulier de nos villes et villages, qui attire les touristes.

* comme dans cet article par exemple : http://www.telegraph.co.uk/sport/rugbyunion/international/france/8808166/Rugby-World-Cup-2011-I-dont-want-them-to-beat-England-but-I-love-the-French-really-says-Brian-Moore.html

P.S. dimanche 29 janvier, nous serons à nouveau devant l’Intermarché de La Mézière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *