ZOOM Sur le parking d’un supermarché à Cabourg, / Mychèle Daniau/AFP

ENTRETIEN. Le travail du dimanche engendre une « perte sèche » de sociabilité, et les Français y sont moins favorables qu’on ne le croit, selon Laurent Lesnard, sociologue au CNRS et à Sciences-Po.

La Croix : Vous avez étudié les effets du travail du dimanche sur la vie familiale et sociale (1). Quelles sont vos conclusions ?

Laurent Lesnard : Pour bien comprendre ces effets, il faut rappeler le rôle que joue le dimanche dans notre société. À mesure que le travail des femmes s’est généralisé, c’est devenu la principale journée passée en famille et/ou avec des amis, un temps essentiel pour la vie en société.

Read More