PARIS, 3 août 2006 (AFP) – La CGT et la CFTC dénoncent jeudi dans deux communiqués la proposition de loi de quatorze sénateurs UMP visant à libéraliser l’ouverture des commerces le dimanche.

Le gouvernement « se met au service du patronat des grands groupes de distribution » et veut faire subir aux salariés du secteur « une véritable régression sociale », proteste la fédération CGT du commerce et des services.

Cent ans après son instauration, « il tente d’effacer le principe du repos dominical pour le remplacer par un repos par roulement », dénonce-t-elle, rappelant que la France « est déjà le pays d’Europe où l’amplitude d’ouverture des commerces est la plus élevée ».

La CGT commerce et services « appelle à la mobilisation » et « entamera dans les prochains jours des démarches auprès des autres syndicats pour organiser ensemble une riposte d’envergure et agir auprès des parlementaires
et du gouvernement ».

Dans un communiqué séparé, la CFTC dénonce également cette proposition de loi qui « complexifie un peu plus notre droit et ouvre la porte à une multitude de contentieux ».

Pour la confédération, « ce débat pose clairement un vrai choix de société entre les partisans de la banalisation du dimanche qui considèrent que la consommation et la production priment sur la vie sociale » et « ceux qui estiment que l’équilibre des personnes et de la société toute entière passe par un temps où la vie économique est entre parenthèses ».

Le sénateur Roger Karoutchi et treize de ses collègues du groupe UMP ont déposé fin juillet une proposition de loi au terme de laquelle les maires seraient habilités à autoriser l’exercice, tout au long de l’année, d’une activité de commerce de détail le dimanche, et à porter à dix par an, au lieu de cinq, le nombre de dimanches ouvrables pour les grandes surfaces.
ber/ed/Glk
AFP

Dépêche reprise notamment par les quotidiens : La Croix, La Tribune,
L’humanité.


Usines Center veut travailler le dimanche. C’est le titre original de cet acticle, paru dans La Croix du 9/7/06.

Usine Center, c’est M. Christian Liagre, fondateur d’Usines center, et tellement passionné d’avancées sociales et de bien-être populaire qu’il a été jusqu’à fonder une association dénommée “Le dimanche”, qu’il a l’altruisme de présider, et qui milite…. pour l’ouverture d’Usines Center le dimanche.

Mais M. le Président Liagre n’a pas dit combien de ses salariés étaient membre de son association ;=) !

 

Read More


Un article de libé comme on les aime, sur l’origine du repos dominical

Le retour du travail le dimanche ?

A l’occasion des 100 ans de la loi de 1906 instaurant le repos dominical, l’historien Robert Beck revient sur sa genèse et sa remise en cause récurrente.

Il y a cent ans, le 13 juillet 1906, la loi sur le repos hebdomadaire était promulguée. Elle accorde aux salariés de l’industrie et du commerce un repos de 24 heures après 6 jours de travail. L’article 2 de la loi fixe ce repos hebdomadaire au dimanche. Robert Beck, auteur d’ »Histoire du dimanche : de 1700 à nos jours » (Les Editions de l’Atelier, 1997) et professeur au Centre d’histoire de la ville moderne et contemporaine (CEHVI) à l’université de Tours, revient sur la loi de 1906 et son devenir.

Libération, Jeudi 20 Juillet 2006

 

Read More


Usines Center veut travailler le dimanche. C’est le titre original de cet acticle, paru dans La Croix du 9/7/06.

Usine Center, c’est M. Christian Liagre, fondateur d’Usines center, et tellement passionné d’avancées sociales et de bien-être populaire qu’il a été jusqu’à fonder une association dénommée “Le dimanche”, qu’il a l’altruisme de présider bénévolement, et qui milite…. pour l’ouverture d’Usines Center le dimanche, évidemment.

Mais M. le Président Liagre n’a pas dit combien de ses salariés étaient membre de son association ;=) !

Read More


Beaucoup de beau monde, pour présenter ce projet de loi visant à “assouplir” la règle du repos dominical. On sait où ce genre d’”assouplissement” conduit… Nous prendraient-ils pour des lapins de six semaines ?

Pour information, les protagonistes de ce beau projet sont MM Mallié, député UMP des Bouches du Rhône, Manuel AESCHLIMANN, député UMP des Hauts de Seine, et Martine AURILLAC, député UMP du Bas-Rhin, et néammoins inscrite au who’s who (c’est très chic).

 

Read More


Information LCI,  29/6/06

Faire et défaire, c’est toujours travailler, surtout le dimanche. La cour administrative d’appel de Paris a autorisé Louis Vuitton à ouvrir le dimanche son magasin des Champs-Elysées, en attendant l’audience d’appel sur le jugement de fermeture prononcé le 31 mai en première instance. « Nous prenons acte de cette décision qui, en attendant l’audience d’appel, autorise le bagagiste de luxe à ouvrir le dimanche, mais nous continuerons notre combat contre ces ouvertures », a déclaré Patrick Ertz, secrétaire général de la fédération Commerce CFTC. 

Le ministre du commerce, Renaud Dutreil, a affirmé jeudi au Sénat que « l’ouverture de tous les magasins le dimanche détruirait des « centaines de milliers » d’emplois en France. « Si nous libéralisions complètement le repos dominical, le grand commerce, qui dispose de très nombreux salariés, pourrait s’organiser pour le roulement de la main d’oeuvre et permettre une ouverture toute la semaine, sept jours sur sept », a-t-il dit. « En revanche, les commerçants indépendants, qui travaillent en couple, seuls ou avec un ou deux salariés, ne pourraient pas faire face à cette concurrence nouvelle. Le résultat serait la destruction de centaine de milliers de commerçants », a-t-il prédit. Le ministre a défendu le système actuel qui prévoit des dérogations pour les commerces alimentaires, les zones touristiques ou certains secteurs comme le bricolage et la jardinerie. En outre, tous les magasins peuvent ouvrir cinq dimanches par an, a-t-il rappelé.

Le tribunal administratif de Paris avait annulé le 31 mai l’autorisation d’ouvrir le dimanche concédée fin décembre par la préfecture à un magasin Louis Vuitton dans le quartier des Champs-Elysées. Le groupe LVMH, maison-mère de Louis Vuitton, avait annoncé son intention de faire appel d’une décision qu’il qualifiait de « totalement incompréhensible ». Dans l’attente de cette audience non encore fixée, le groupe avait introduit « une requête visant à obtenir un sursis à exécution » du jugement initial qui a été plaidée lundi, la décision étant mise en délibéré à ce jeudi.

 


“Sarkozy : test libéral réussi ! […] nous avions fait de la liberté de travailler le dimanche un test libéral : test réussi puisque Nicolas Sarkozy veut que le travail du dimanche soit rendu possible pour les salariés qui le souhaitent.”

C’est de ce cri triomphant que “la lettre des libéraux” (http://www.cerclesliberaux.com/) salue le discours d’Agen (22/6/2006) de Nicolas Sarkozyzy, qui s’engage en effet, en excellent démocrate, pour le travail du dimanche – donc contre les 88% de français qui sont contre.

Nous livrons tout entier ce discours, dont certains passages ont un parfum gaullien qui, ma foi, n’est pas désagréable à entendre à certaines oreilles nostalgiques. Mais il n’est pas impossible que les intentions du petit Nicolas soient (encore) moins pures que celles du grand Charles ! Pour ceux que la lecture de cette prose irriterait, nous avons eu l’amabilité de surligner le passage qui nous intéresse, et où il parle du travail du dimanche.

Read More


La justice ordonne la fermeture le dimanche de soixante-quatre magasins d’Usine Center

LE MONDE 15/06/06 16h10 • paru dans l’édition du 16/06

La cour d’appel de Versailles a ordonné, mercredi 14 juin, la fermeture le dimanche de soixante-quatre magasins situés dans le centre commercial Usines Center de Villacoublay (Yvelines). La Fédération de l’habillement (FNH), celle de la chaussure et la CFTC avaient saisi la justice, estimant que certaines boutiques ne respectaient pas la loi en faisant travailler des salariés le septième jour.

 

Read More