Les fantaisies du dimanche de Monsieur GRIVEAUX, porte-parole du gouvernement.

Monsieur Benjamin Griveaux, estime que « le test avec les Zones Touristiques Internationales » a eu « des résultats plutôt probant sur les créations d’emplois » avec « un peu plus de 10 000 emplois crées en France ». Il se déclare « assez favorable, à l’idée qu’on puisse avoir cette ouverture dominicale généralisée dans Paris et ou on laisse le choix au commerçant d’ouvrir ou de ne pas ouvrir ».

La CFTC-Paris estime elle, regrettable que le porte-parole du gouvernement français prenne position sur un dossier que visiblement, il ne maîtrise pas. Ou alors qu’il rende publique l’étude indépendante qui arrive à ce beau chiffre de 10 000 emplois crées, étude qui aura chiffré le nombre d’emplois détruits dans le commerce de proximité notamment en banlieue du fait de l’ouverture des grandes surfaces et autres centres commerciaux le dimanche.

Etude qui aura également pris en compte pour les mêmes enseignes, la suppression de postes dans la semaine pour les affecter le dimanche.

Monsieur Griveaux ne va pas manquer de nous fournir l’évaluation des conséquences de l’ouverture des grandes enseignes le dimanche sur la vie familiale des salariés concernés par les problèmes de garde d’enfants dans les foyers monoparentaux.

Tant que nous n’aurons pas une étude d’impact indépendante, sur l’ouverture des grandes enseignes le dimanche, la CFTC-Paris rangera les déclarations du type de celles de Benjamin Griveaux au magasin des farces et attrapes et autres fantaisies.

Quand à l’attractivité touristique de la capitale, nous sommes quelques-uns à penser qu’elle est d’abord due à la beauté de Paris et à notre art de vivre. Celui qui fait choisir de voir couler la Seine sous le pont Mirabeau en dégustant un petit noir au zinc du troquet du coin tant que les enseignes formatées, aseptisées et mondialisées ne les auront pas tous tués.

Contact :             Joseph THOUVENEL – Président CFTC PARIS

Laisser un commentaire