Griveaux favorable à une ouverture de tous les commerces le dimanche à Paris

Le porte-parole du gouvernement estime que la mesure pourrait aider les commerces à faire face à la concurrence des grandes villes européennes.

Invité de la matinale de BFMTV mardi 6 mars, Benjamin Griveaux a plaidé pour une autorisation des commerçants à ouvrir leurs magasins le dimanche dans toute la capitale.

Le « test fait avec les zones touristiques internationales autorisées par la loi Macron » a eu « des résultats plutôt probants sur les créations d’emplois » avec « un peu plus de 10.000 emplois créés en France », a déclaré le porte-parole. Donc « je ne serais pas choqué, et je serais même assez favorable, à l’idée qu’on puisse avoir cette ouverture dominicale généralisée dans Paris et où on laisse le choix au commerçant d’ouvrir ou de ne pas ouvrir. »

Récemment, le tribunal administratif de Paris a annulé récemment un arrêté de 2015 créant la zone touristique internationale dite « Olympiades », dans le 13e arrondissement. Les ZTI, créées par la loi Macron d’août 2015, sont des zones où les magasins peuvent ouvrir le dimanche et en soirée jusqu’à minuit, sous réserve de la conclusion d’un accord.

« LA LIBERTÉ DE NE PAS OUVRIR OU D’OUVRIR »

« Il faut que chacun ait la liberté de ne pas ouvrir ou la liberté d’ouvrir. Parce que quand vous délimitez des zones, si vous n’êtes pas dans la bonne zone, vous n’avez pas le droit d’ouvrir. Et puis après tout, les commerçants, c’est sans doute eux aussi qui savent le mieux s’il est intéressant pour eux ou pas d’ouvrir dans tel ou tel quartier de Paris », a argumenté le député de Paris, se disant « très attaché à la liberté, au bon sens ».

Le porte-parole du gouvernement a aussi souligné la compétition européenne avec une capitale comme Londres où tout est ouvert « 24 heures sur 24 », ainsi que la concurrence des « grands sites comme Amazon ». « Si on veut répondre à cette concurrence par le e-commerce, il faut pouvoir lutter à armes égales. »

Source Boursorama/AFP

Commentaire du CAD

M. Griveaux est un des rares membres du gouvernement qui a raté le concours de l’ENA. Cela se sent un peu dans son discours d’aujourd’hui, où il ne craint pas d’estimer que les résultats de la loi Macron 1, adoptée par deux coups de 49.3, seraient « plutôts probants », puisqu’elles auraient crée « un peu plus de 10.000 emplois ». Il est évident que si elle avait créé 10.000 emplois, ce serait un succès considérable.

La réalité est certainement moins rose : comme d’habitude, du temps du bon docteur Carabistouille* et des faux sondages du JDD, ces chiffres sont honteusement bidonnés – du moins jusqu’à ce qu’un étude indépendante en apporte la preuve contraire.

Il faudra d’une part que cette étude distingue la création d’emploi des transferts d’emploi : beaucoup des emplois créés le dimanche sont supprimés en semaine. Et il faudra que cette étude chiffre le nombre d’emploi détruits dans la distribution de proximité, car la plupart de ces « emplois du dimanche » ne servent que la grande distribution.

L’argument bidon de la création d’emploi étant écarté, que reste-t-il à M. Griveaux ? Un objectif pitoyable : celui de transformer Paris en un grand super-marché, vendant nuit et jour le plus possible de produits de luxe à des touristes étrangers assez naïfs pour s’y laisser prendre, et qui ne découvriront ainsi de la France que le plus superficiel, et le moins Français, justement.

Certes, l’exemple des autres capitales européennes est à considérer. Mais l’obsession qui consiste à vouloir les copier est infantile.

Si M. Griveaux veut tant que cela se battre contre Londres, il devrait savoir que ce n’est pas en contraignant les salariés à travailler 7/7 qu’il y arrivera, mais à rejoindre les intentions des touristes quand ils viennent visiter notre ville : une ville de beauté, d’art de vivre, de paix, de culture et d’élégance à la française. Mais certainement pas un supermarché mondialisé.

* le député Maillié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *