Rennes. Des enseignes contraintes de fermer le dimanche

Elles ont fini par se plier à l’arrêté préfectoral de mai dernier, à la suite de contrôles menés par l’inspection du travail. Grand frais et Chronodrive ferment le dimanche à Cesson

Chronodrive et Grand Frais fermés le dimanche

« Suite à un arrêté préfectoral, votre Chronodrive sera fermé le dimanche. » C’est le message reçu en fin de semaine dernière par les clients de l’enseigne à Cesson-Sévigné. Il aura fallu plus de huit mois et la menace d’une fermeture sous astreinte pour faire respecter un arrêté… en date du 2mai dernier.

Ce n’est pas la seule enseigne à s’être fait prier. Le magasin Grand frais, toujours à Cesson, a fini par obtempérer le 24décembre. Tout comme l’Intermarché de La Mézière. « Cette fois-ci, jen’ai pas eu le choix », soupire son directeur Cédric Ducable, qui met en avant « les heures en moins pour le personnel et une perte de chiffre d’affaires pour le magasin, lequel avait augmenté de manière continue le dimanche entre 2010 et 2015 ».

Retrouver notre dossier Travail du dimanche

Jouer la montre

Plusieurs manifestations ont eu lieu, dans le passé, devant les magasins qui ne respectaient pas l’accord local signé en 2010 pour le pays de Rennes, entre les syndicats de salariés et d’employeurs et les élus. Cet accord interdisait l’ouverture des commerces alimentaires de plus de 700 m2 sur le territoire du pays (76 communes). L’arrivée de Grand frais en octobre 2015 à Cesson avait réveillé les tensions. « Dès novembre, nos commerces de bouche ont subi une baisse de chiffre d’affaires et ça s’est aggravé depuis », témoigne Mickaël Morvan, président de l’Union des commerçants cessonnais. « Notre accord de 2010 commençait sérieusement à tanguer, c’est pourquoi nous avons demandé qu’il soit transformé en arrêté préfectoral et étendu au passage aux drives », explique André Crocq, président du pays de Rennes.

Lire aussi la rubrique Commerce

Mais plusieurs commerçants ont joué la montre. « Entre mai et juin, nous avions informé une soixantaine de commerçants du pays de Rennes concernés par cet arrêté, explique un responsable des services concernés, à la préfecture, soucieuse de « laisser le temps aux entreprises de s’organiser ». Mais à l’automne, « des contrôles de l’inspection du travail ont été réalisés dans les établissements identifiés comme ne respectant pas l’arrêté. » Neuf ont fait l’objet d’un rappel à l’ordre. La plupart ont alors accepté de rentrer dans le rang, sauf le Chronodrive de Cesson, qui s’est vu notifier par le TGI l’obligation de fermer le dimanche, sous peine d’astreinte. Il a préféré prendre les devants dès la semaine dernière.

(1) Ni Chronodrive, ni Grand frais n’ont souhaité s’exprimer.

Source : http://www.ouest-france.fr/economie/commerce/rennes-des-enseignes-contraintes-de-fermer-le-dimanche-4763191

Leave a Comment