Muret : Supermarchés : fronde contre l’ouverture du dimanche

La Dépèche, 24/9/2012

L’ouverture des supermarchés le dimanche matin en Haute-Garonne, rendue possible depuis mai après une décision du tribunal administratif, ne passe pas auprès des syndicats et des élus. Notamment dans le Muretain en pointe dans cette protestation. Hier matin, une trentaine de militants de la CGT ont filtré les entrées du parking du nouvel Intermarché au nord de Muret, puis du Leader Price de l’autre côté de la commune.

Secrétaire de l’union locale CGT, Philippe Soriano s’oppose à l’ouverture du dimanche au nom d’un modèle social. «Le repos dominical reste un repère collectif», avance-t-il, un repère qui permet notamment de «préserver la vie familiale». De plus, «il est archifaux de croire que les employés sont mieux payés. Le planning est fait sur un jour de plus.»

Dans ce combat, les syndicats ont été précédés par les élus. Le maire de Muret, André Mandement (PS), est monté au créneau cet été en prenant un arrêté municipal s’opposant à l’ouverture du Leader Price. Un arrêté symbolique qui ne peut s’appliquer. Hier, devant ce supermarché, le maire est venu redire son opposition. «C’est une régression sociale et cela risque de déséquilibrer le tissu commercial local», a-t-il souligné.

Deux clients de l’Intermarché, interrogés à l’entrée du commerce, ont affirmé qu’ils étaient contre l’ouverture le dimanche et qu’ils faisaient hier leurs courses «par dépannage». Devant le Leader Price, André, un retraité, a, lui, estimé que «si cela peut fournir du travail, il faut laisser les gens travailler.»

Leave a Comment