logo_ps.jpg

Lettre ouverte à M. Macron : Qui est orthogonal, M. Macron ?

 

Lettre ouverte à M. Emmanuel Macron

Paris, 27 janvier 2015

Monsieur le Ministre,

Dimanche 18 janvier, vous avez ridiculisé publiquement une parlementaire dans l’exercice de ses fonctions.

Qu’il nous soit permis de vous rappeler, M. Macron, le communiqué de presse du Bureau National du PS, du 14 octobre 2008.

Qui est orthogonal, M. Macron ? Le sous-amendement de Madame Berger, ou votre projet de dérégulation complète du repos dominical, au grand profit de certains intérêts personnels, et dont les petits salaires et les femmes vont bientôt pouvoir mesurer les effets ?

Nous serons extrèmement attentifs à la réponse que vous apporterez à notre vive indignation, et à notre colère.

Jean Dionnot, Président
Hélène Bodenez, Vice-Présidente
Etienne Neuville, Secrétaire Général
COLLECTIF DES AMIS DU DIMANCHE (CAD) http://www.travail-dimanche.com 06-07-15-79-57

logo_ps.jpg

PS, Communiqué du Bureau National, 14/10/2008

Le Parti socialiste réaffirme son attachement au principe d’une journée de repos hebdomadaire commune à un maximum de salariés de ce pays.

Le Parti socialiste s’oppose avec force à la généralisation du travail le dimanche, telle qu’annoncée par le gouvernement, une nouvelle fois sans la moindre concertation avec les organisations syndicales.

Il rappelle que l’interdiction de travailler le dimanche est déjà assortie de nombreuses exceptions, qui répondent largement aux besoins des entreprises, notamment dans l’industrie et le commerce.

D’une part, autoriser l’ouverture inconditionnelle des magasins et usines le dimanche serait lourd de menaces pour les salariés. Contrairement à ce que prétend le gouvernement, le libre consentement à une telle organisation du travail serait en pratique impossible à vérifier, en particulier en période de difficultés économiques, les possibles chantages à l’emploi anéantissant en réalité toute liberté de choix. Cette évolution aurait donc inéluctablement pour conséquence de contraindre des milliers de salariés à travailler le dimanche.

En outre, le Parti socialiste s’inquiète vivement des propos tenus par Monsieur Chatel ce week-end, qui laisse entendre que le doublement de la majoration salariale pour travail le dimanche pourrait être remise en cause.

D’autre part, autoriser l’ouverture des magasins le dimanche constituerait une rupture d’égalité injustifiable entre entreprises, notamment dans le commerce : en effet, seules les grandes enseignes auraient en réalité les moyens financiers et humains de faire travailler ainsi leurs salariés, ce qui créerait une situation de concurrence déloyale très défavorable aux petits commerçants et aux artisans. De l’avis de nombre d’experts, ce sont des dizaines de milliers d’emplois qui seraient ainsi menacés dans le petit commerce.

Enfin, Le Parti socialiste réaffirme son attachement au principe d’une journée de repos hebdomadaire commune à un maximum de salariés de ce pays. Il en va de la conciliation de la vie professionnelle avec la vie personnelle, familiale, culturelle, militante, et de l’harmonie de l’ensemble de la société.

Laisser entendre, comme le fait la majorité, que l’extension du travail le dimanche peut être une réponse aux problèmes des Français en matière d’emploi et de pouvoir d’achat, est une escroquerie comparable à celle que constitue le discours des 18 derniers mois sur les heures supplémentaires. Une nouvelle fois, ce gouvernement, incapable de relancer le pouvoir d’achat, tire prétexte des difficultés des Français pour justifier des régressions sociales majeures.

 

 

1 thought on “Lettre ouverte à M. Macron : Qui est orthogonal, M. Macron ?

Leave a Comment