Le travail le dimanche, une avancée pour les Français-sondage

A chaque fois c’est la même chose : à point nommé, les supplétifs du pouvoir politique que sont devenus les instituts de sondage nous bidonnent ce qu’il faut comme résultats pour arriver aux réponses qu’ils attendent.

L’un des exemples les plus emblématiques de cette nouvelle déontologie est celui du sondage bidonné du JDD, un journal d’Arnaud Lagardère, au sujet du travail du dimanche, bidonnage qui avait été reconnu par le journal, et avait causé une bronca parmi les journalistes. Rappellons que le JDD appartient  à

Il en va de même avec ce sondage, qui ne nous apprend rien de bien nouveau (nous sommes enclins à trouver confortable de disposer d’un jour de plus pour faire ce qu’on a pas eu le temps de faire dans la semaine, mais nous sommes très majoritairement opposés à l’idée de faire ce travail nous même).

Mais ce sondage, venant sournoisement tenter de démontrer que le travail du dimanche est une avancée sociale, est une oeuvre d’Odoxa. Odoxa, c’est la boite de Gaël Sliman, ancien de BVA, tendances business, et éditorialiste sur BFM Business, partisan forcené de l’ouverture du dimanche. Comment imaginer que M. Sliman soit neutre, dans ce débat.

Nous renvoyons à deux articles laissant peu de doutes sur la partialité de ce sondeur :

http://extimite.net/2014/11/03/desintox-les-dessous-du-sondage-71-des-francais-souhaitent-valls-aux-manettes/

PARIS, 13 décembre (Reuters) – Près de six Français sur dix (59%) considèrent que l’extension du travail le dimanche prévue dans le projet de loi pour la croissance et l’activité, objet de vives critiques à gauche, est une « avancée sociale », selon un sondage Odoxa pour iTELE publié samedi.

Une majorité de Français donne ainsi raison au ministre de l’Economie Emmanuel Macron, qui porte ce texte, contre la maire de Lille Martine Aubry, qui s’est engagée à « combattre » cette « régression ». Seules 41% des personnes interrogées disent penser comme elle qu’il s’agit d’une « régression ».

Emmanuel Macron jouit de 53% d’opinions positives chez les Français et 63% jugent son projet de loi important pour l’économie, précise le sondage.

Le ministre de l’Economie et le numéro un du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, ont promis vendredi une « amélioration » du texte lors des débats parlementaires.

Le projet de loi sera examiné à partir du 22 janvier à l’Assemblée nationale et en mars au Sénat.

Cette enquête a été réalisée par internet les 11 et 12 décembre auprès d’un échantillon de 1.002 personnes âgées de 18 ans et plus. (Chine Labbé)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *