Benoît Hamon, pour le repos dominical

ORLEANS, 02 déc 2013 (AFP) – Benoît Hamon, ministre délégué à l’Economie sociale et solidaire et à la Consommation, s’est prononcé contre la généralisation du travail le dimanche et la suppression des compensations salariales, lors d’un déplacement lundi à Orléans.

« Quand il y a travail le dimanche, il faut qu’il y ait compensation », a déclaré le ministre à propos du rapport Bailly sur le travail dominical, en marge d’une visite à Orléans pour la clôture du mois de l’économie sociale et solidaire. « Et si l’on généralise le travail le dimanche, la compensation est finie », a-t-il ajouté.

Le ministre a estimé que l’on pouvait faire preuve de souplesse sur ce dossier en passant « de 5 à 12 dimanches travaillés », mais il s’est dit hostile à une société du « tout mercantile » où « l’optimum des loisirs serait le centre commercial ». Quant à faire ses courses le dimanche, c’est toujours possible, « il suffit d’allumer son ordinateur », a-t-il conclu.

L’ex-patron de La Poste Jean-Paul Bailly a rendu lundi sa copie sur le délicat dossier du travail du dimanche, préconisant de lâcher du lest sur l’ouverture des commerces, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault annonçant dans la foulée une loi courant 2014 pour « clarifier » les règles.

bko-bar/pad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *