Front de gauche : "Travail du dimanche : un choix de société"

JSL, 26/5/12

Le travail dominical a cela de très politique qu’il oppose deux conceptions de la vie en société. Se préserver un temps pour vivre ensemble, pour se retrouver en famille, pour se cultiver, pour militer, faire du sport, bref préserver un « jour sans », ou s’adapter aux  diktats du marché, qui commandent d’être compétitif à tout moment, d’aller plus vite que l’autre, d’être toujours concurrent.
Sans prétendre interdire tout travail le dimanche, il est évidemment indispensable dans certains services publics, les hôpitaux, les transports, ainsi que dans certains secteurs industriels, le besoin d’ouvrir des magasins et des grandes surfaces est moins évident.
 
Le repos du dimanche est de moins en moins respecté en France, en particulier après la loi du 10 août 2009 qui a facilité le travail dominical.
 
Le capitalisme valorise une société boulimique de consommation, un monde du temps court qui conditionne les êtres humains au temps court  de la rentabilité financière. Il faut travailler plus, plus longtemps, plus vieux, le dimanche, les jours fériés,…
 
Une étude du ministère du Travail révèle que 63% des salariés travaillent déjà avec des horaires atypiques, la nuit, le week-end, les jours fériés, etc. Les politiques de dérégulation sociale et de démantèlement du Code du Travail, nous conduisent à une régression sociale et économique qui touche tous les salariés et particulièrement les jeunes et les femmes.
 
Le programme du Front de Gauche « l’humain d’abord » affirme « La finalité de notre projet est l’émancipation, en créant les conditions pour chacune et chacun puisse construire sa vie libéré(e) de toute domination et développer ses potentialités »
 
Les projets d’ouverture le dimanche des grandes surfaces dans le Bassin minier nous interpellent et nous disons clairement notre opposition. Nous serons disponibles pour d’éventuelles actions organisées par les salariés concernés et demandons aux nouveaux pouvoirs publics d’interdire le travail dominical partout, sauf quand il est vraiment nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *