M. François Hollande est-il oui ou non, opposé au travail dominical ?

Envoi du collectif des manifestants de l’Intermarché de la Mézière et du magasin Casino du Rheu.  

Destinataires : Marcel Rogemont et François Hollande.  

Joint : La réponse de M. Rogemont, député P.S. et candidat au élections législatives, au courrier de M. Visset membre du collectif des manifestants de l’Intermarché de la Mézière et du magasin Casino du Rheu, demandant à connaître précisément la position de M. Hollande sur le travail dominical. 

Après 18 mois de manifestations.  

Lettre ouverte à Marcel Rogemont et François Hollande. 

M. le Député  

Suite à lecture de votre réponse, une question se pose à nous. 

M. François Hollande est-il oui ou non, opposé au travail dominical ? 

Si oui, qu’il le dise très franchement ! 

S’il n’est pas opposé au travail dominical, qu’il le dise tout aussi franchement !  

Mais si comme vous le précisez, le parti socialiste n’y est pas favorable au travail dominical, mais que le candidat du Parti Socialiste envisage une négociation. Cela laisse entendre que le Parti socialiste envisage de transiger avec les grandes enseignes et avec certains hommes politiques, y compris de gauche, qui vous assènent que la société évolue, sous entendu, que vous êtes rétrograde ; et qu’au nom du « modernisme » il faut absolument moduler ce droit social, en fonction des circonstances et des lieux, et nous ajoutons : des pressions exercée par divers intérêts. 

Ces adaptations et ces modulations, (non dus en Ille-et-Vilaine à votre parti), bafouent le plus souvent les lois sociales acquises de longues luttes, par nos parents et grands parents. 

Quant aux négociations proposées par M. Hollande, rappelons qu’elles ont été engagées depuis bien longtemps avec les partis, les syndicats, et les instances professionnelles ou commerciales, qui n’ont pas attendu le candidat socialiste. 

Pour mémoire, rappelons à M. Hollande, qu’à la majorité, au mois de décembre dernier, le Sénat à voté une proposition de loi prévoyant : Une meilleure indemnisation des salariés appelés à travailler de dimanche – Une réforme des contrats de travails, comportant un volet contraignant au travail dominical – Ainsi qu’une meilleures réglementation des ouvertures dominicale des grandes surfaces.  

Cette loi initiée par la Parti Communiste, et votée par les sénateurs du parti socialiste et des verts, voulait aussi protéger le petit commerce local, laminé par la grande distribution.  

Mais apparemment la majorité parlementaire U.M.P. ne l’entendait pas de cette oreille ! Et cette loi peut être trop sociale, fut enterrée dans un silence assourdissant. Y compris par une majorité des médias nationaux. 

Peut être que M. Hollande n’a pas entendu parlé de ce projet de loi ? 

Si comme il le souhaite, il est élu, et avec lui les candidats aux législatives, il lui suffira d’appliquer ce projet de loi. Et comme cela les salariés de la grande distribution pourront avoir le droit de se reposer le dimanche, et les petits commerces locaux la possibilité de perdurer, pour la plus grande satisfaction des nos édiles locaux, toujours très prolixes sur le sujet. 

Veuillez agréer, monsieur le Député, ainsi que M. François Hollande ; l’expression de no sentiment les plus dévoués à la cause des salariés des grandes enseignes de la distribution et notre souhait de conserver des commerces de proximités. 

A. VISSET 

——————————

From: rogemont

To: alain visset [alain visset]

Sent: Wednesday, March 21, 2012 12:31 PM

Subject: Tr : tr: Re: émission TV Rennes 

Cher Monsieur,

Comme vous le savez François Hollande veut redonner toute sa place à la démocratie sociale
si mise à mal durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Sur la question du travail du dimanche le Parti Socialiste n’y est pas favorable. C’est pourquoi en cohérence avec sa volonté de renforcer la démocratie sociale, sur la question du travail du dimanche, François Hollande
veut ouvrir une négociation avec les partenaires commerciaux sur cette question pour trouver une réponse équilibrée, entre les besoins des commerçants et les besoins des salariés (pouvoir d’achat mais aussi vie de famille).Je tenais à vous en informer. 

Cordialement

Marcel Rogemont

Député

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *