Travail dominical : triste bilan

Blog de Denis Sureau, sept 2010

Après une année d’application de la loi sur le travail du dimanche, la Cftc a tiré un premier bilan de sa mise en œuvre et des conséquences pour notre société . La centrale d’origine chrétienne constate d’abord que l’absence de généralisation massive des ouvertures dominicales montre l’attachement des Français au dimanche. Elle regrette ensuite l’instauration d’une discrimination entre salariés, puisqu’à compétence, diplôme, ancienneté équivalents, deux salariés de la même entreprise pourront être payés du simple au double et travailler sur la base du volontariat ou non. La discrimination frappe aussi les enseignes respectueuses des lois de la République par rapport à celles qui ouvraient illégalement le dimanche et ont obtenu une dérogation au repos dominical. La Cftc dénonce aussi les promesses non tenues, notamment le paiement double et le volontariat – à l’exception marginale des PUCE. Enfin, aucune étude n’a été réalisée concernant les effets sur l’emploi, la vie de famille (notamment le problème des gardes d’enfants) et le commerce de proximité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *