Compte rendu analytique officiel du 8 juillet 2009 : première séance

M. le président. La parole est à M. Xavier Darcos, ministre du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité.

M. Xavier Darcos, ministre du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité. Mesdames, messieurs les députés, je tiens à réagir aux propos tenus notamment par Mme Karamanli et M. Plisson.

Je trouve tout à fait excessif, pour ne pas dire choquant…

M. Alain Néri. De travailler le dimanche !

M. Xavier Darcos, ministre du travail. …que l’on puisse déclarer que le but du Gouvernement, avec ce texte de loi, serait de crétiniser la nation, d’interdire de penser, de ne plus acheter de livres, de réifier la population. À cet égard, Mme karamanli a utilisé tout un vocabulaire néo-marxiste que je trouve complètement déplacé.

Est-ce que ceux qui travaillent tous les dimanches pendant quatre mois, dans une station de ski par exemple, cessent subitement de lire, de s’aimer, de se rencontrer, de vivre en famille, d’avoir des intérêts spirituels ou religieux, voire intellectuels ? Évidemment non. Le procès fait au Gouvernement et au rapporteur est inacceptable. (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP.)

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *