L'ouverture du dimanche accordée à La Défense

Où l’on voit que la notion de « zone touristique », que Richard Mallié se propose d’inscrire dans le code du travail, souffre d’un défaut quelque peu embarassant : ce concept n’ayant pas de définition légale, les dérogations pourront être accordées sur des critères subjectifs et fluctuants, dont la fantaisie, l’intérêt politique, ou l’intérêt financier. Le même problème se pose pour la définition des « zones frontalières » (et les zones frontalières de zones frontalières, alors !)

Le Parisien, 27 janvier 09

Cette fois-ci, c’est officiel ! Le double président du conseil général des Hauts-de-Seine et de l’Etablissement public d’aménagement de La Défense (Epad), depuis peu ministre de la Relance, l’a annoncé hier soir en personne : le préfet a signé dans la matinée l’arrêté classant le quartier d’affàires en zone touristique. Patrick Devedjian, qui participait à la cérémonie des voeux de l’Epad, s’est félicité de cette avancée qui va dans le sens d’une plus grande animation du site en fin de semaine. Après les voeux votés par les deux communes de Courbevoie et de Puteaux fin 2008, le classement en zone touristique ne dépendait plus que du préfet des Hauts-de-Seine, Pierre de Bousquet, qui s’était engagé à acter cette mesure avant son départ pour le nord de la France.

Redonner vie au parvis

« Cela permettra de dynamiser l’économie, d’animer ce quartier et d’ouvrir certains magasins le dimanche », soulignait le représentant de l’Etat il y a quelques semaines. Car cette décision va désormais permettre à de nombreuses boutiques du centre commercial des Quatre- Temps d’ouvrir le dimanche. Les enseignes à vocation culturelle et de loisirs tels que la Fnac, Virgin ou encore le futur magasin Go Sport du Cnit pourront accueillir les adeptes du shopping dominical. Jusqu’ici, seuls quelques restaurants et le nouveau magasin Castorama restaient ouverts le dimanche. En dehors de la période de fin d’année et du marché de Noël, le parvis ressemblait plus à un immense désert minéral qu’à un quartier urbain animé. C’est pour redonner de la vie au secteur que le comité départemental du tourisme et les villes se sont prononcés en faveur du classement en zone touristique. La Défense attire chaque année 2 millions de touristes d’affaires et 1 million de touristes d’agrément. Une fréquentation qui peut être encore renforcée avec l’ouverture du dimanche. Le centre commercial des Quatre- Temps, récemment rénové, et le Cnit, qui à l’issue de ses travaux rouvrira prochainement en abritant de nouvelles enseignes, profiteront sans aucun doute de cette nouvelle clientèle potentielle. Idem  pour les villes de Puteaux et de Courbevoie qui récupéreront là un surplus de taxe professionnelle. Certains promettent enfin la création d’emplois. Tout est maintenant réuni pour permettre à La Défense de devenir un vrai lieu d’animation, y compris en dehors des heures de bureaux, sept jours sur sept. Reste aujourd’hui un point d’interrogation la mayonnaise prendra-t-elle en cette période de crise économique? Les élus, le préfet des Hauts-de-Seine et le ministre de la Relance ont fait le pari que oui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *