Travail du dimanche : le ministre en terre conquise

Le Parisien, 09/12/08 – Denis Courtine

Et voici comment la librairie le Grand Cercle, à Eragny, est devenue en un après-midi le symbole du travail dominical. Hier, Xavier Bertrand, le mi­nistre du Travail, s’y est rendu pour tester la future loi au­torisant une extension du travail le dimanche.

Dans un arrêt du 12 novembre, la cour d’appel de Ver­sailles a confirmé que, selon la loi actuelle, la librairie le Grand Cercle ne peut pas ouvrir le dimanche, la cour de justice a toutefois suspendu jusqu’au 12 janvier les as­treintes dues par le magasin au syndicat FO.

En résumé, cette loi devrait prévoir des « garanties » aux salariés comme une rémunération doublée ou le droit de changer d’avis. Le test était gagné d’avance dans cette li­brairie où 95 % des salariés sont favorables au travail le dimanche. Attaquée par FO, cette enseigne avait été condamnée pour ouverture dominicale illégale avant de bénéficier d’une dérogation préfectorale de par son acti­vité « culturelle ».

Arpentant les allées boudées du Grand Cercle, Xavier Bertrand a martelé ses arguments devant des vendeurs acquis à sa cause. « Qu’est-ce qui nous prouve que les salaires seront toujours doublés le dimanche», s’est ris­qué un des salariés. « Je n’ai pas flanché quand j’ai fait voter la loi sur l’interdiction de fumer dans les lieux pu­blics », a rassuré le ministre. Le demandeur d’emploi qui ne souhaite pas travailler le dimanche sera-t-il défavorisé lors de son entretien d’embauché ? « Si c’est le cas, il y aura discrimination», a tancé Xavier Bertrand en fronçant les sourcils.

Seul hic pour le ministre, FO, hostile à l’ouverture do­minicale, s’était invité à cette visite. « Vous venez pour constater les infractions ». a raillé Vincent Lecourt, l’avo­cat du syndicat Et de sortir de sa manche une offre d’em­ploi du Grand Cercle datant de la semaine dernière: « Se­lon cette annonce, le postulant doit être volontaire pour travailler le dimanche ! Cela laisse augurer de belles dis­criminations à l’embauche. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *