Travail dominical: déréglementer le travail ne réglera pas la crise, selon la CGT et FO

AFP, 13/10/08

Des employés d’un hypermarché Carrefour protestent, en février 2008, notamment contre le travail dominical.

« Alors que le besoin de re-réglementation s’exprime fortement sur les marchés financiers, il est pour le moins paradoxal, voire indécent, d’entendre le gouvernement vouloir à nouveau déréglementer la durée du travail en voulant étendre le travail le dimanche », s’insurge Force Ouvrière dans un communiqué.

« Personne ne fera croire aux salariés que c’est en déréglementant la durée du travail, en banalisant le travail le dimanche, qu’on réglera la crise mais en soutenant notamment le pouvoir d’achat des salaires, l’investissement, la recherche et en re-réglementant », explique le texte.

« En plein coeur de la crise financière avec comme prétexte la relance de la consommation et de la croissance, le remède miracle serait le travail du dimanche ? », interroge de son côté la CGT, en rappelant que « seule l’augmentation du salaire et du pouvoir d’achat sont les leviers nécessaires pour relancer la consommation et donc la croissance ».

« Les ministres du gouvernement Sarkozy par ce coup marketing défendent le projet de loi du député (Richard) Maillé qui n’est en fait qu’une proposition de loi partisane visant à débloquer la situation juridique à Plan de campagne (centre commercial des Bouches-du-Rhône, ndlr) et ailleurs, ceci avant la fin de l’année et la période des fêtes », ajoute la centrale.

« Les ouvertures des commerces le dimanche seraient synonymes de destruction d’emploi stable, destruction du commerce de proximité (15.000 à 35.000 emplois selon le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie), endettement des ménages, destruction de la vie familiale et privée, inégalité entre les hommes et les femmes, et développement de la flexibilité et de la précarité », énumère-t-elle.

Le gouvernement, par la voix du secrétaire d’Etat à la consommation Luc Chatel et du ministre du Travail Xavier Bertrand, a affirmé ce week-end sa volonté d’assouplir la législation sur le travail du dimanche, grâce à une proposition de loi UMP qui devrait être débattue d’ici la fin de l’année.

Dans une interview au Journal du Dimanche, M. Chatel a notamment affirmé que « le commerce du dimanche, c’est des emplois et de la croissance ».

Dimanche, le secrétaire général adjoint de la CFTC Joseph Thouvenel avait affirmé être totalement opposé à l’assouplissement des règles du travail dominical, estimant que « le salarié n’a pas la liberté de choisir » et dénonçant « un type de société dépassé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *