La CFTC se paye Bertrand et Chatel

Le ministre Bertrand et le secrétaire d’Etat Chatel, lors de leur opération de manipulation de ce dimanche, ont été interpellés par deux dirigeants CFTC, Joseph Thouvenel et Eric Scherrer.

D’après un témoin de la scène, Thouvenel, avec la précision et le bon sens tranquille qu’on lui connaît, a fait perdre son sang froid au ministre, mis en face de ses contradictions. Bien joué, le syndicaliste !

AFP 12/10/08


Le visuel 2008 de la campagne CFTC contre le travail du dimanche.

Travail dominical: le gouvernement affirme sa volonté d’assouplir la loi

Le secrétaire d’Etat à la consommation Luc Chatel a dénoncé « l’absurdité » de la réglementation actuelle, et le ministre du Travail Xavier Bertrand a insisté pour que « les règles bougent », lors d’une visite que tous deux ont effectué dans un centre commercial où sévit une bataille juridique sur ce sujet, à Thiais (Val-de-Marne).

Dans une interview publiée dans le Journal du Dimanche, M. Chatel a affirmé que « partout où les magasins ouvrent le septième jour, l’activité a été favorisée ». Selon lui, « le commerce du dimanche, c’est des emplois et de la croissance! ».

« Notre objectif est d’assouplir la législation, mais en préservant l’équilibre local », a-t-il ajouté, estimant que ce sera aux « branches d’activité et non à la loi » de définir les conditions d’éventuels refus des salariés.

Selon un sondage Ifop Publicis Consultants publié par le JDD et réalisé les 22 et 23 septembre, 67% des Français accepteraient de travailler le dimanche, qui est payé davantage qu’en semaine, si leur employeur le leur proposait. Ils étaient 59% à donner la même réponse en décembre 2007, dans un précédent sondage.

Cela « montre que les esprits sont en train d’évoluer », a commenté Xavier Bertrand dimanche sur France 2.

Il faut donner la possibilité de travailler le dimanche, mais sur la base du volontariat », a affirmé le ministre du Travail, insistant sur « les garanties » à apporter. Il s’est déclaré favorable à ce que les salariés soient rémunérés « le double » ce jour là.


Le secrétaire d’Etat à la consommation Luc Chatel (d) et Xavier Darcos, le 4 juin 2008 à l’Assemblée nationale – Photo AFP

Interrogé dans le JDD sur cet éventuel doublement du salaire, M. Chatel a répondu que la proposition de loi du député UMP des Bouches-du-Rhône Richard Maillé « prévoit des majorations salariales » . « Nous veillerons à ce que la formule la plus bénéfique aux employés soit privilégiée », a-t-il ajouté.

Comme M. Bertrand l’avait dit à la mi-septembre, M. Chatel a indiqué que l’examen de ce texte, initialement fixé au 10 juin puis repoussé à une date indéterminée, pourrait être inscrit « à l’ordre du jour de l’assemblée d’ici la fin de l’année », « si le calendrier le permet ».

La visite que les deux ministres ont effectué à Thiais Village a illustré les polémiques sur le sujet. Vingt dérogations préfectorales ont été accordées en août à des enseignes de ce centre commercial, dont les magasins Décathlon, Boulanger ou la Fnac mais les syndicats CFTC et FO les ont contestées au tribunal administratif. L’appel étant suspensif, les magasins de ce centre, hormis Ikea, sont soumis à des astreintes s’ils ne se conforment pas à la loi.

« Nous regrettons que deux ministres viennent légitimer des enseignes hors la loi », ont déclaré à l’AFP deux dirigeants de la CFTC, Eric Scherrer et Joseph Thouvenel, qui ont interpellé les ministres.

Les deux syndicalistes ont affirmé que le travail dominical entraînerait la « destruction de 100.000 emplois stables dans les petits commerces indépendants de centre ville ».

Dans un autre centre commercial, à Eragny sur Oise, 110 employés de la librairie le Grand cercle ont engagé une action judiciaire contre le syndicat FO pour maintenir l’ouverture dominicale de leur magasin, a-t-on appris dimanche auprès de l’Association des salariés. Début août, le juge des référés de Pontoise, saisi par FO, avait condamné le Grand cercle à fermer le dimanche.

Leave a Comment